À surveiller

Discussions animées à l’AGA

Le 22 mars dernier quelques 30 agronomes en production animales ont assisté à l’après-midi de formation suivi de l’assemblée générale annuelle.

  • L’ASAQ devient le PISAQ

Le Programme d’amélioration de la santé animale du Québec (ASAQ) sera bientôt remplacé par le programme intégré en santé animale du Québec(PISAQ). Rémi Laplante, vétérinaire pour les Producteurs de bovins est venu discuter avec les agronomes de l’impact de ce changement sur les diverses productions animales et sur les services offerts par les vétérinaires et les agronomes.

Dans un horizon de 2 ans, la formule de soins vétérinaires financés tel que nous la connaissons depuis quelques 30 ans changera.  Le gouvernement parle maintenant d’instaurer un programme où des activités axées sur la prévention et la santé publique seront mises de l’avant. Les agronomes ont accueilli favorablement ces changements et ont exprimé le besoin que nous soyons reconnus comme des professionnels pouvant offrir certains services.  Le conseil d’administration de l’AQAZ se penchera sur les suites à donner à ce dossier.

  • Ligne directrice sur le BEA

Le 15 septembre dernier, l’AQAZ en collaboration avec l’OAQ, organisait une journée sur le thème Bien-être animal. Les agronomes qui ont participé à cette activité ont souligné le besoin d’encadrer l’inclusion des pratiques reliées au bien-être animal dans la pratique quotidienne des agronomes. L’Ordre des agronomes est à développer une ligne directrice pour les pratiques en bien-être. M. Michel Duval a fait état de l’avancement des travaux. Nul doute qu’en 2017 l’AQAZ poursuivra le travail amorcé et vous proposera d’autres activités en lien avec le bien-être animal.

  • Les conflits d’intérêt

Le président de l’OAQ, M. René Mongeau a discuté avec les agronomes de la notion de conflits d’intérêts  et de la position que développe l’OAQ en regard au bonus liés aux activités des agronomes. Les agronomes ont réagi face à ces propos. Ce sujet sera discuté de nouveau par le conseil d’administration qui verra quel est le meilleur suivi à faire avec l’OAQ.

Ce contenu a été publié dans À surveiller. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.